La sécurité
 - Le chirurgien-dentiste est directement responsable des actes qu'il dispense dans son cabinet dentaire, structure de soins chirurgicaux ambulatoires. L'utilisation de matériel nécessaire aux soins de qualité, d'un plateau technique performant en font un lieu sûr.

Le chirurgien-dentiste respecte des normes précises et usages en matière de désinfection, de stérilisation, de radioprotection et d'élimination des déchets conformément à une règlementation stricte.

Les principaux risques sont clairement identifiés. Leur prévention est mise en œuvre au cabinet au quotidien, pour assurer la sécurité des patients dans une pratique où le risque zéro n'existe pas.

Tous les frais inhérents au fonctionnement, à l'équipement du cabinet dentaire sont à la charge du chirugien-dentiste.


Traitement du kyste
Le granulome ne cessera de ronger votre os que si votre praticien dépose la couronne existante pour pourvoir accéder aux racines infectées. Cette ancienne couronne ne pourra plus être réutilisée.

1) Pour faire disparaître le granulome, il faut retraiter correctement la (les) racine(s) de la dent.
2) Pour accéder aux racines, il faudra déposer la couronne et l'inlay-core qui, dans la plupart des cas, ne pourront plus être réutilisés


3) La pâte qui obstrue l'intérieur des racines, ainsi que les débris infectés qui s'y trouvent, seront entièrement éliminés.
4) Une fois ce nettoyage effectué, le praticien obturera complètement les canaux avec un matériau étanche.


5) Il faudra ensuite attendre quelques mois que le granulome s'estompe et cicatrise pour laisser l'os se reformer (la tache disparaît sur la radio) et permettre de remplacer la prothèse provisoire par une couronne définitive.


En cas d'échec

Il peut arriver que la dent ne guérisse pas, en raisons de difficultés le plus souvent liées à la forme de ses racines. Il reste souvent possible de cureter le granulome ou le kyste grâce à une petite intervention chirurgicale, en passant par la gencive. Un nouvel échec contraindra à extraire la dent et envisager son remplacement par un bridge ou un implant.