Prothèse amovible partielle
Votre praticien vous a proposé de remplacer vos dents absentes par un appareil parce que vous n'avez plus assez d'os pour accepter des implants. Cette prothèse aura le même aspect esthétique que vos dents naturelles, même si le confort est moins évident.

 -  -


Les dents prothétiques prennent place sur un support qui se pose à cheval sur votre gencive. Pour stabiliser cet appareil, de petits crochets viennent s'arrimer sur les dents saines voisines.


 -  -


Sans racine, comme on le voit à la radio, vos prothèses restent mobiles, c'est à dire que vous pouvez les retirer de votre bouche même si leur stabilité est assurée quand vous souriez ou mastiquez.


Avantage

L'état de votre bouche ne permet ni de poser des implants, ni de prendre appui sur les dents voisines avec un bridge, c'est pourquoi la seule solution envisageable est la prothèse amovible qui aide à retrouver vos capacités de mastication et à consolider les autres dents encore saines.

Inconvénient

Si vous avez refusé la pose d'implants, il et fort probable que cette solution fera fondre votre os de façon à rendre impossible à l'avenir d'avoir recours aux implants. Si les implants ne sont pas indiqués dans votre cas, la prothèse amovible partielle est cependant la meilleure solution que votre praticien puisse vous proposer.


Indépendentaire Editeur - Tous droits réservés
Le dépistage orthodontique
Un dépistage précoce est très important. Il n’existe pas d’âge standard pour débuter un traitement.

Le praticien de l’art dentaire déterminera pour chaque situation, le moment le plus propice pour débuter le traitement en fonction de multiples paramètres. Ces paramètres sont liés à la génétique (croissance osseuse), à l’environnement (succion d’un doigt, respiration par la bouche, interposition de la langue pendant la déglutition,…), au stade d’évolution de la denture (pas toujours en relation avec l’âge civil), à l’intensité ou à la gravité de la ou des déformations, et à l’association des différentes déformations (très fréquentes en orthodontie car une déformation primaire induit des déformations secondaires). La maturité de l’enfant et sa capacité à coopérer, devra aussi être prise en compte.

Quelquefois, un traitement en deux étapes, séparées par une période de surveillance, sera indiqué ; pour empêcher une aggravation chez un très jeune enfant, puis pour achever le traitement après l’évolution de toutes les dents permanentes.